Knowledge is a deadly friend when no one sets the rules. The fate of all mankind I see is in the hands of fools. King Crimson - Epitaph (1969)

Trierveiler : le torchon à brûler

Écrit par Paul Renard. Publié dans Humeurs du moment

papiertoilettetrierveiler

 

Je me demande parfois pourquoi je m'obstine à écrire des histoires de science-fiction qui tiennent la route, ou plus généralement, pourquoi des écrivains s'obstinent à imaginer des histoires qui font rêver le lecteur, alors qu'il suffit de compiler 300 pages de merde pour faire le "buzz". Bien entendu, journalistes, chroniqueurs, commentateurs de toutes obédiences ne se privent pas d'en faire une promotion d'enfer. Et le clampin moyen, nourri à la téléréalité et aux "scoops" des torchons à scandale de s'empresser d'acheter ce ramassis de conneries, pour le plus grand plaisir de l'éditeur et la satisfaction du patron du café du commerce qui voit le nombre d'ivrognes à son bar augmenter. À ce propos, n'achetez pas trop vite le torchon (à brûler) de Trierveiler : la version "papier cul" est prévue pour bientôt !

 

 

Montdidier, commune exemplaire !

Écrit par Paul Renard. Publié dans Humeurs du moment

régiecommunaledemontdidier

J'aime quand les gens agissent avec intelligence, pour le présent et pour l'avenir. Je voudrais donc saluer ici la commune de Montdidier, dans la Somme. Depuis 2010, cette petite ville de 6 000 âmes a sa propre régie d'électricité.

A vot' bon coeur, M'sieu Dames

Écrit par Paul Renard. Publié dans Humeurs du moment

ranaplaza24 avril 2013 : le Rana Plaza - pompeusement nommé - s'éffondre au Bengladesh, faisant au moins 1127 morts et 2500 blessés. Dans cet enfer, des ouvriers confectionnaient des vêtements vendus par les grandes marques françaises (entre autres) pour un salaire de misère de 50 € mensuels, dont l'enseigne Auchan.

On apprend aujourd'hui que le groupe Auchan a décidé d'indemniser les victimes à hauteur de 1, 13 millions d'€. La somme peut paraître importante a priori, mais ce n'est même pas le chiffre d'affaires journalier d'un seul hypermarché du groupe ! Combien de vêtements ont été vendus dans les enseignes du groupe à 10, 20 ou 30 fois leur prix de revient ? Les Mulliez, en pratiquant la "charité" chrétienne espèrent-ils acheter leur place au paradis ? Allez, monsieur Mullier, à vot'bon coeur : rajoutez un ou deux "o" sur votre chèque, cela ne va pas vous ruiner, d'autant que ça rentre dans les frais généraux (pas généreux, généraux).

P.I.B. : indicateur de bonheur ?

Écrit par Paul Renard. Publié dans Humeurs du moment

pib

Après avoir convaincu l'humanité que croissance était synonyme de bonheur, les économistes s'employèrent à en démontrer le bien fondé. C'est dans ce but que fut créé le P.I.B. (produit intérieur brut), un indicateur fondé sur les mouvements de capitaux liés à la consommation intérieure d'un pays donné : plus les gens consomment, plus leur niveau de vie est élevé, et plus ils sont heureux. Et les politiques ne se privent pas de se féliciter lorsque ce chiffre augmente, arguant qu'il s'agit d'une preuve de la bonne santé économique du pays et du plaisir d'y vivre. S'il ne s'agissait que de cela, on pourrait admettre l'intérêt de cette statistique, malgré un bémol certain concernant le pillage des ressources naturelles.